Bujumbura (Burundi), jeudi 18 octobre 2018

NEWS - MINISTRY OF FINANCES

COMMEMORATION DU 56ème ANNIVERSAIRE DE L’INDEPENDENCE DU BURUNDI Jour après jour, depuis 1962 au premier jour du mois de juillet, 56ans viennent de s’écouler que le Burundi a reçu son indépendance nationale.

COMMEMORATION  DU 56ème ANNIVERSAIRE DE L’INDEPENDENCE DU BURUNDI

Jour après jour, depuis 1962 au premier jour du mois de juillet, 56ans viennent de s’écouler que le Burundi a reçu son indépendance nationale.

Les festivités ont commencé au  mausolée par les hommages à l’Héros de l’Indépendance du Burundi et par un recueillement à la Place de l’Indépendance par Son Excellence le Président de la République accompagné de la première Dame devant un parterre composé des membres du Gouvernement, des diplomates accrédités à Bujumbura, du Haut commandement de l’armée et de la Police et d’autres hauts dignitaires de la République.

Les festivités se sont poursuivies sur le Boulevard de l’indépendance. Comme il en était pour chaque institution ou organisation qui a répondu à ce grand rendez-vous, le personnel du Ministère des finances, du Budget et de la Coopération au Développement Economique à été représenté par 56 défilant, un nombre symbolique du 56ème Anniversaire de l’Indépendance.

Au cours de son Allocution, le Président de la République a livré un message d’unité au peuple burundais rassemblé sur le Boulevard de l’Indépendance. Il a rappelé que seule l’unité et le travail permettront l’indépendance du pays.

Dans la continuité de la célébration de l’Indépendance du Burundi, le personnel du Ministère des Finances, du Budget et de la Coopération au Développement Economique s’est rencontré après les festivités du Boulevard de l’Indépendance pour partager un verre.

L’Assistant du Ministre, qui a représenté le Ministre a, dans son allocation circonstancielle, remercié le personnel du Ministère pour un pas déjà franchi, tout en exhortant à tout en chacun à n’ avoir d’autres occupations que du travail, seul véritable source de Développement : « Consolidons l’Indépendance par l’unité et le travail source du développement ».

L’Assistant du Ministre a continué en mentionnant que le Burundi a célébré le 56eme anniversaire au moment où les burundais ont  préparé eux-mêmes un plan national de développement (2018-2028). Ce plan de 10 ans a été fait par septante(70) experts burundais dont la direction était assurée par ceux du Ministère des Finances.

Nous venons de passer 3 ans, a-t-il ajouté, en préparant nous-mêmes le  budget national sans faire recours à aucune aide  extérieure. D’ou  il se réjouit qu’un grand pas vers l’Indépendance soit lancé et que le financement du budget national provienne de la participation de la population elle-même.

L’Assistant du Ministre a terminé son discours  en  remerciant encore une fois le personnel du Ministère, des efforts fournis car les forces de tout un chacun comptent pour que  l’indépendance et la souveraineté nationale soient renforcées

Lire la suite...

Descente du Secrétaire Permanent au Ministère des Finances, du Budget et de la Coopération au Développement Economique, le 29 juin 2018, pour constater l'état d'avancement de l'aménagement des marais de Migina dans la commune Kigamba en province Cankuzo.

Descente du Secrétaire Permanent au Ministère des Finances, du Budget et de la Coopération au Développement Economique, le 29 juin 2018, pour constater l'état d'avancement de l'aménagement des marais de Migina dans la commune Kigamba en province Cankuzo.

 

 

 

REUNION TENUE PAR S.E.M LE MINISTRE DES FINANCES, DU BUDGET ET DE LA COOPERATION AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE A L’ ENDROIT DES RESPONSABLES DE LA BRB, L’OBR, L’ISTEEBU, L’API, L’ARCA.

 

REUNION TENUE PAR S.E.M LE MINISTRE DES FINANCES, DU BUDGET ET DE LA COOPERATION AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE A L’ ENDROIT DES RESPONSABLES DE LA  BRB, L’OBR, L’ISTEEBU, L’API, L’ARCA.

Le mercredi 20 juin 2018, Son Excellence Monsieur le Ministre des Finances, du Budget et de la Coopération au Développement Economique a tenu une réunion à l’intention des Responsables des institutions sous tutelle du Ministère dont la BRB, l’OBR, l’ISTEEBU, l’API et l’ARCA. Cette réunion avait pour objet  la « Production des statistiques ». Le Ministre ayant les Finances dans ses attributions leur a recommandé de :

  • Veiller à l’harmonisation des données statistiques produites et publiées ;
  • S’assurer de la cohérence des données statistiques car ces dernières sont des outils de communication ;
  • Relever les défis que chaque institution rencontre dans la collecte, production et publication des données statistiques afin d’en trouver des solutions de commun accord.

 

 

Le mercredi 20juin 2018 Son Excellence le Ministre des Finances, du Budget et de la Coopération au Développement Economique a tenu une réunion a l’intention  des responsables des institutions sous tutelle du ministère dont l’API ,ARCA ,ISTEEBU ,OBR  sur la production des statistiques. A l’ordre du jour était l’harmonisation des données statistiques produites et publiées. Ces institutions doivent s’assurer de la cohérence des données statistiques  car ces dernières sont des outils de communication.

 

 

Mercredi 20 juin 2018, Son Excellence Monsieur le Ministre des Finances, du Budget et de la Coopération au Développement Economique a visité l’Agence Burundaise pour la Promotion des Investissements (API).C’était une visite de prise de contact car suite au remaniement ministériel, L’API est désormais  sous tutelle dudit Ministère. Dans son allocution, le Ministre ayant les finances dans ses attributions a encouragé le travail louable de cette Agence concernant la création des sociétés et  a invité les responsables  à relever les défis qui bloqueraient l’efficacité de son rendement.

 

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET POUR LE RECRUTEMENT D'UN CONSULTANT INTERNATIONAL POUR : (i) L’INTEGRATION D’UN MODULE DE PREVISION FISCALE DANS MACMOD-BI, (II) LA FORMATION SUR LE MODULE DE PREVISION FISCALE DANS MACMOD-BI

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET POUR LE RECRUTEMENT D'UN CONSULTANT INTERNATIONAL POUR : (i) L’INTEGRATION D’UN MODULE DE PREVISION FISCALE DANS MACMOD-BI, (II) LA FORMATION SUR LE MODULE DE PREVISION FISCALE DANS MACMOD-BI  

N° de référence : A20103/AMI/PRCIEG/2018

 Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l’Efficacité Gouvernementale (PRCIEG)

Services de Consultant : (i) Intégration d’un module de prévision fiscale dans MACMOD-BI, (ii) Formation sur le module de prévision fiscale dans MACMOD-BI

No de Don : IDA D049-BI

N° d’identification du Projet : P149176

 Cette sollicitation de manifestation d’intérêt fait suite à l’avis général de passation des marchés du projet publié au portail électronique Development Business Online du 19 Septembre 2016 (Site web : www.devbusiness.com)

1.       Le Gouvernement de la République du Burundi a reçu un financementde l’Association Internationale de Développement (IDA), et se propose d’utiliser une partie du montant de ce donpour effectuer les paiements au titre du contrat pour (i) l’intégration d’un module de prévision fiscale dans MACMOD-BI, (ii) la formation sur le module de prévision fiscale dans MACMOD-BI.

 2.       La consultance vise principalement la mise à jour et le renforcement du modèle MACMOD-BI à travers l’ajout d’un module de prévision fiscale dans MACMOD-BI ainsi que la dispense de la formation sur ce même dans le but de fournir des prévisions détaillées de recettes fiscales.                                                           Pour atteindre ces objectifs, le consultant aura à accomplir les principales tâches suivantes (non exhaustives), selon trois volets d’activités :

 Premier volet d’activités : Mise à jour du Modèle MAC-MOD-BI

Dans ce premier volet d’activités, il s’agira principalement pour les consultants de faire la revue du modèle et de mettre à jour les paramètres clés du modèle pour tenir compte des évolutions récentes de l’économie Burundaise ;

  • Deuxième volet d’activités : L’intégration d’un module de prévision fiscale dans le modèle MACMOD-BI

Dans ce deuxième volet d’activités, il s’agira pour les consultants, de conduire les tâches suivantes :

-     Consulter la nomenclature des recettes de l’Etat contenue dans les Lois des Finances en vue de s’assurer que le MACMOD-BI est alignée sur cette nomenclature ;

-     Concevoir et intégrer le module de prévision fiscale (flexible et complet) dans MACMOD-BI ;

  • Troisième volet d’activités : La formation des utilisateurs et l’accompagnement techniques des équipes nationales dans l’exploitation du Modèle

Dans ce troisième volet, il s’agira (i) d’assurer la formation des utilisateurs du module de prévision fiscale préalablement installée dans MACMOB-BI, et (ii) d’appuyer l’équipe nationale dans l’exploitation du Modèle pour la production d’une note de cadrage macroéconomique intégrant les projections détaillées des recettes.

3.       Le PRCIEG, agissant en tant qu’Agence d’exécution du projet, invite tout Consultant individuel International eligible intéressé par la présente mission et ayant une expérience confirmée dans le domaine de la mission, à manifester son intérêt à proposer les services ci-dessus décrits en fournissant les informations suivantes : une lettre de motivation et un curriculum vitae précisant la qualification du Consultant, les expériences ou missions réalisées, les références similaires, en y annexant les copies légalisées des diplômes et attestations ainsi que tous autres documents justificatifs.

  1. 4.       Les consultants intéressés par la mission sont invités à porter leur attention sur les dispositions du paragraphe 1.9 des « Directives : Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans le cadre des Prêts de la BIRD et des Crédits et Dons de l’IDA, du mois de Janvier 2011, Version Révisée Juillet 2014 (« Directives de Consultants »), relatives aux règles de la Banque mondiale en matière de conflit d’intérêts.
  2. 5.       La mission sera réalisée par un consultant individuel international répondant aux qualifications et critères ci-après
  3. Avoir un diplôme de l’enseignement supérieur, niveau minimal de master (Bac + 5) dans les domaines de la modélisation macroéconomie, économétrie / statistiques, gestion des finances publiques ou équivalent)
  4. Avoir une expérience d’au moins 10 ans dans la conduite de mission de construction de modèles macroéconomiques informant les programmes de croissance économique et de réduction de la pauvreté dans les pays en développement ;
  5. Avoir des connaissances solides du Modèle de Cadrage Macroéconomique et Budgétaire (MAC-MOD-BI) et du Cadre de Dépenses à Moyen Terme Central (CDMT Central) et des Cadres de Dépenses à Moyen Terme Sectoriels (CDMT Sectoriels) ;
  6. Avoir des connaissances solides du MAC-MOD-BI du Burundi est un atout ;
  7.  Avoir une bonne maîtrise de la modélisation macroéconomique en termes d’intérêt personnel ou professionnel telle que démontrée par au moins une publication dans un journal international renommé ;
  8. Avoir une expérience avérée (au moins dix ans) dans la production directe des statistiques macroéconomiques, voir l’organisation d’équipes impliquées dans celle-ci ;
  9. Avoir une expérience suffisante dans la prévision et la préparation du budget de l’Etat ;
  10. Avoir participé à la réalisation des missions similaires est un atout.,
  11. Etre aisé dans la communication écrite et orale en français
  1. 6.       L’expertise du Consultant est sollicitée pour une durée maximale de 80 expert-jours répartis comme suit :
  • Premier volet d’activités : Mise à jour du Modèle MAC-MOD-BI : 40 experts-jours
  • Deuxième volet d’activités : L’intégration d’un module de prévision fiscale dans le modèle MAC-MOD-BI : 20 experts-jours
  • Troisième volet d’activités : La formation des utilisateurs et l’accompagnement techniques des équipes nationales dans l’exploitation du Modèle : 20 experts-jours
  1. 7.       Le consultant sera sélectionné suivant la méthode de « Sélection de Consultants Individuels (CI) » en accord avec les Procédures définies dans les Directives : Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque Mondiale dans le cadre des prêts de la BIRD et des credits et dons IDA, de Janvier 2011 révisées en Juillet 2014.
  1. 8.       Les candidats intéressés peuvent obtenir les informations complémentaires relatives à la mission à l’adresse indiquée ci-dessous aux heures de service suivantes : de lundi à Jeudi de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00, Vendredi de 8h00 à 12h00 (heures locales). Les Termes de Référence de la mission pourront être retirés ou envoyés à ceux qui en feront la demande par email aux adresses mentionnées ci-dessous ou peuvent être consultés sur le site du PRCIEG : www.prcieg.bi
  1. 9.       Les manifestations d’intérêt, rédigées en français, doivent être livrées (en personne, par courrier ou par E-mail) à l’adresse suivante au plus tard le Lundi 9 Juillet 2018 à 12h00’ (heure locale) avec la mention :

« REPONSE A l’AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D'INTERET N° A20103/AMI/PRCIEG/2018 POUR

LE RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT CHARGE DE : (i) L’INTEGRATION D’UN MODULE DE PREVISION FISCALE DANS MACMOD-BI, (ii) LA FORMATION SUR LE MODULE DE PREVISION FISCALE DANS MACMOD-BI »

 Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l’Efficacité Gouvernementale (PRCIEG)

A l’attention de : Monsieur le Coordonnateur du PRCIEG

51, Boulevard du Japon, Nouveau Building des Finances, 2ème Etage, Bureau n° 202,

BP 922, Bujumbura, Burundi, Tél: +257 22 25 27 59

 

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Ministère des Finances, du Budget et de la Coopération au Développement Economique (MFBCDE) Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l’Efficacité Gouvernementale (PRCIEG)

Ministère des Finances, du Budget et de la Coopération au Développement Economique (MFBCDE)

Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l’Efficacité Gouvernementale (PRCIEG) 

Titre : Recrutement d’une assistance technique pour la mise en place d’un système de collecte et gestion des données dans le secteur minier              

Projet

Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l’Efficacité Gouvernementale 

Composante D

Amélioration des capacités de Régulation du secteur Minier et des Pratiques Minières

Sous-composante D3

Amélioration de la transparence des données Minières 

Activité D302

Etablissement et Maintien d’une base de données du secteur minier et appui au service statistique du MEM

Sous-activité D30201

 

Recrutement d’une assistance technique pour la mise en place d’un système de collecte et gestion des données dans le secteur minier

Bénéficiaire

Ministère de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines

 

  1. 1.       Contexte et Justification

Depuis mai 2014, le Gouvernement du Burundi a mis en place un projet de traçabilité pour les minerais de cassitérite, de colombo-tantalite et de wolframite (3Ts). En plus, il a déclaré officiellement son intention d’adhérer à l’Initiative de Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) le 20 janvier 2015 et cela a été concrétisé par décret no 100/178 du 09 juin 2015.

Actuellement, les données dont dispose le secteur minier burundais proviennent des exploitations minières artisanales et industrielles, des sociétés de recherche géologique et pétrolière. Ces données se rapportent essentiellement sur la production, la commercialisation et les recettes émanant des taxes et différentes redevances minières. Ces données sont traitées sous le logiciel Excel. Ce dernier ne facilite pas une exploitation aisée vis-à-vis des besoins d’assurer un suivi approprié pour prendre une décision au moment voulu.

En référence à la convention signée entre le Gouvernement du Burundi et l’ONG international ITRI spécialement dans sa section 2.8. stipulant que « ITRI s’engage à gérer le développement du système de traitement des données du projet comme défini dans la section 2.6 de la Proposition intitulée « Données recueillies pour le système de traçabilité » ainsi qu’à la fourniture du matériel requis comme les étiquettes ».

Une Assistance Technique est donc nécessaire pour le développement d’une base de données du secteur minier similaire à cette détenue par l’ONG PACT actuellement.

  1. 2.       Objectif

L’objectif visé est d’avoir une base de données sous format accès permettant l’accès rapide aux données fiables et facilitant la prise de décision.

  1. 3.       Résultats attendus

Les résultats attendus de cette assistance sont :

-          Un système de collecte et gestion des données sous format accès disponible ;

-          Les utilisateurs du système de collecte et gestion des données sous format accès formés,

-          Une base de données sous format accès similaires à celle de l’ONG PACT disponible.

 

  1. 4.       Description des taches du consultant

Sans être exhaustif, le consultant sera appelé à:

  • Evaluer les besoins du système de collecte et gestion des données ;
  • Concevoir le système de collecte et gestion des données sous format accès ;
  • Former les utilisateurs sur le système de collecte et gestion des données ;
  • Animer un atelier de validation du document du rapport provisoire ;
  • Produire un rapport de fin de mission.
  1. 5.       Profil du Consultant

La mission sera réalisée par un consultant individuel international disposant d’une expérience professionnelle dans la collecte et la gestion des données du secteur minier. Le consultant doit également disposer d’une expérience dans les études et conseils en rapport avec la mise en place d’un système de base des données.

Sans être exhaustif, le consultant devra :

-          Avoir un niveau universitaire minimum de bac+4 en Statistique, en TIC ou équivalent ;

-          Avoir travaillé dans une institution chargée de la collecte et de la gestion de base de données ;

-          Disposer d’au moins 5 ans d’expérience dans le développement des TICs;

-          Avoir réalisé avec succès au moins deux missions similaires ;

-          Avoir des capacités de rédaction.

  1. 6.       Durée de la consultance

Le délai contractuel d’exécution des tâches de la mission est de vingt experts-jours (20) répartis sur deux mois à compter de la date de la mise en vigueur du contrat.

  1. Supervision de la mission

Le consultant qui sera retenu travaillera sous la supervision d'une équipe ressource qui sera désignée par le Ministère de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines.

  1. 8.       Livrables

Le consultant produira les documents suivants :

Première mission :

-          Un rapport d’étape sera présenté après la visite de terrain pour entretien et cadrage de sa mission ;

Deuxième mission :

-          Un rapport provisoire incluant les spécifications techniques du système 10 jours après la fin de la mission sur terrain ;

-          Un rapport définitif 15 jours après la réception officielle des observations du bénéficiaire ;

Tous ces documents doivent être rédigés en langue française.

Lire la suite...