Bujumbura (Burundi), samedi 21 octobre 2017

Advertisement

Horloge - Burundi

22/10/2017
HORLOGE
Heure :

Gallery Pictures

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow

Projects of the Ministry

NEWS - MINISTRY OF FINANCES

L'Union Européenne alloue 95 Million d'Euros au Bénéfice de la population du Burundi

L'Union Européenne alloue 95 Million d'Euros au Bénéfice de la population du Burundi
En ce matin du 20 octobre 2017, le Ministre des Finances du Budget et de la Privatisation, Ordonnateur National du Fonds Européen de Développement, Dr Domitien NDIHOKUBWAYO et l' Ambassadeur de l'Union Européenne au Burundi, M. Wolfram VETTER ont procédé à la signature d'une nouvelle mesure d'appui qui permettra de réaliser des actions pour le développement rural et la nutrition, la santé et l'énergie. 

"Avec ce programme, l'Union Européenne renforce son soutien à la population du Burundi. Cette nouvelle mesure nous permettra de mettre en œuvre rapidement des actions dont bénéficieront les plus vulnérables", a expliqué l’ambassadeur de l'Union Européenne au Burundi. 

Le Ministre des Finances a adressé ses vifs remerciements à l'Union Européenne pour cet appui combien important.
                

RELANCE: AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET

RELANCE : AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET

No. de référence: N° A10201-A10301- A10101/AMI/PRCIEG/2017

 

Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l’Efficacité Gouvernementale (PRCIEG)

Lire la suite...

Rapport d’Evaluation du Plan d’Actions Sectoriel au troisième trimestre, Exercice 2017.

En date du 10 octobre 2017, dans les enceintes du Ministère des Finances, du Budget et de la Privatisation, s’est tenue une réunion des différents Directeurs  , l’inspecteur General   et les différents  représentants des institutions sous tutelle dudit  Ministère. La réunion était présidée par Madame Marie Salomé NDABAHARIYE, le Secrétaire Permanent du Ministère des Finances, du Budget et de la Privatisation.

Le point à l’ordre du jour portait sur le 

Lire la suite...

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET N°de référence: N° A10201-A10301- A10101/AMI/PRCIEG/2017

 

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET

N°de référence: N° A10201-A10301- A10101/AMI/PRCIEG/2017

Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l’Efficacité Gouvernementale (PRCIEG)

Services de Consultant :

(i)         La révision et la codification de tous les textes de lois fiscales,

(ii)       L’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie de communication,

(iii)      L’élaboration de la stratégie de la politique fiscale à moyen terme

N° de Don : IDA D049-BI

N° d’identification du Projet : P149176

Cette sollicitation de manifestation d’intérêt fait suite à l’avis général de passation des marchés du projet publié au portail électronique Development Business Online du 19 Septembre 2016 (Site web : www.devbusiness.com)

Le Gouvernement de la République du Burundi a reçu un financementde l’Association Internationale de Développement (IDA), et a l’intention d’utiliser une partie du montant de ce donpour effectuer les paiements au titre du contrat : (i) la révision et la codification de tous les textes de lois fiscales, (ii) l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie de communication, (iii) l’élaboration de la stratégie de la politique fiscale à moyen terme

Les services de consultant (« Services ») consisteront à :

      Mission A10201 : Révision et codification des lois relatives aux impôts et taxes au Burundi

  1. Inventorier tous les textes de lois régissant la fiscalité burundaise y compris la fiscalité locale et minière ;
  2. Analyser les textes de lois nationales et régionales (EAC) pour mettre en évidence les lacunes et incohérences du système fiscal et proposer des améliorations nécessaires ;
  3. Elaborer un projet de code général des impôts et taxes contenant les textes de lois fiscales révisées en tenant compte des bonnes pratiques internationales et des principes de l’OCDE en matière des TVA/TPS à soumettre aux parties prenantes pour validation,
  4. Animation d’un atelier de validation du projet de code. Le cabinet international devra produire un projet de code qui tiendra compte des recommandations et des observations émises par les parties concernées.

      Mission A10301 : mission d’élaboration et de mise en œuvre d’une stratégie de communication à la DPF

  1. Elaborer une stratégie de communication en faveur de la DPF et de l’OBR en veillant à : identifier les publics cibles, identifier les messages clés pour chacun des publics visés ; identifier les besoins spécifiques en termes de communication : besoin actif ou passif, identifier les méthodes et moyens de communications disponibles et ceux qui devraient être déployés par la DPF, relier les publics visés à chacun des moyens de communication ;
  2. Elaborer un document de stratégie visant à améliorer et à renforcer la communication à l’endroit des contribuables sur les mesures liées aux réformes fiscales.
  3. Développer, en collaboration avec l’OBR, des outils de communication à utiliser pour sensibiliser essentiellement les contribuables,
  4. Proposer un plan d’actions prioritaires de communication à mettre en œuvre au niveau national pendant une période de trois ans ;
  5. Développer un plan media et identifier les produits et canaux de transmission adéquats (communiqués et conférence de presse, éditorial, plateaux télévisés, articles dans les revues spécialisées, interviews, spot TV ou radio, etc…) ;

      Mission A10101 : mission d’élaboration d’une stratégie de politique fiscale à moyen terme 

Il est proposé de scinder la mission de la consultance en 4 phases distinctes :

  1. Première phase : Prise de contact et échanges avec les partenaires concernés par la mission sanctionnés par un rapport préliminaire. Une approche méthodologique proposée par le Consultant fera objet de discussion et de validation.
  2. Deuxième phase : collecte des informations sur les réformes envisagées au titre de la fiscalité burundaise d’une part et de la fiscalité applicable à la Communauté Est Africaine d’autre part. Sur cette base, un rapport provisoire (projet de document de stratégie, de plan d'actions et de la feuille de route) sera produit.
  3. Troisième phase : Présentation du rapport provisoire dans un atelier au cours duquel les parties prenantes apporteront leurs contributions par rapport à l’amélioration dudit rapport.
  4. Quatrième phase : production d’un rapport définitif (document de stratégie, de plan d'actions et de la feuille de route) tenant compte des recommandations et observations émises par les parties prenantes.

Le PRCIEG, agissant en tant qu’Agence d’exécution du projet, invite les firmes de consultants internationales (« Consultants ») admissibles à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les Consultants intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des Services (documentation, référence de prestations similaires avec intitulé du projet, l’année de la prestation, le coût et le bailleur de fonds, expérience avérée dans des missions comparables, disponibilité de personnel qualifié, etc.).

Les critères pour l’établissement de la liste restreinte sont :

  1. Les qualifications générales du Consultant dans le domaine des services attendus ;
  2. L’expérience spécifique dans l’exécution avec succès (preuves à l’appui) d’au moins 2 contrats similaires pour chacune des missions. Seuls les marchés dont les montants sont supérieurs ou égaux à 90 000 US $ pour A10201, 50 000 US $ pour A10301et 80 000 US $ pour A10101 seront pris en compte ;

Il est porté à l’attention des Consultants que les dispositions du paragraphe 1.9 des « Directives : Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans le cadre des Prêts de la BIRD et des Crédits et Dons de l’AID, du mois de Janvier 2011, Version Révisée Juillet 2014 (« Directives de Consultants »), relatives aux règles de la Banque mondiale en matière de conflit d’intérêts sont applicables.

Les Consultants peuvent s’associer avec d’autres firmes pour renforcer leurs compétences respectives en la forme d’un groupement solidaire.

Une liste restreinte de six Firmes, sera établie à l’issue de l’appel à manifestation d’intérêt et la sélection du cabinet se fera selon le mode SFQC (Sélection Fondée sur la Qualité et le Coût) telle que décrite dans les Directives : Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans le cadre des Prêts de la BIRD et des Crédits et Dons de l’AID, du mois de Janvier 2011, Version Révisée Juillet 2014.

Les Consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires à l’adresse ci-dessous de 9 heures à 17 heures, heures locales.

N.B. L’intérêt manifesté par un consultant n’implique aucune obligation de la part du PRCIEG de le retenir sur la liste restreinte.

Les manifestations d’intérêt écrites doivent être déposées à l’adresse ci-dessous en personne, par courrier physique ou électronique au plus tard le 9/10/2017 à 16h00.

Lire la suite...

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET N° de référence : N°B40101/AMI/PRCIEG/2017

REPUBLIQUE DU BURUNDI

MINISTERE DES FINANCES, DU BUDGET ET DE LA PRIVATISATION (MFBP)

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET

N° de référence : N°B40101/AMI/PRCIEG/2017

 

Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l’Efficacité Gouvernementale (PRCIEG)

Services de Consultant : Révision du cadre légal actuel de la Cour des Comptes du Burundi

Lire la suite...